La pensée européenne au XVIIIe siècle – Paul Hazard

Publié le


Titre : La pensée européenne au XVIIIe siècle – De Montesquieu à Lessing

Auteur : Paul Hazard

Date de sortie : 1946

Résumé / Quatrième de couverture :

« Les philosophes reconstruiraient. La lumière de leur raison dissiperait les grandes masses d’ombre dont la terre était couverte; ils retrouveraient le plan de la nature et n’auraient qu’à le suivre pour retrouver le bonheur perdu. Ils institueraient un nouveau droit, qui n’aurait plus rien à voir avec le droit divin; une nouvelle morale indépendante de toute théologie; une nouvelle politique, qui transformerait les sujets en citoyens. afin d’empêcher leurs enfants de retomber dans les erreurs anciennes, ils donneraient de nouveaux principes à l’éducation. Alors le ciel descendrait sur la terre. Dans les beaux édifices clairs qu’ils auraient bâtis prospéreraient des générations qui n’auraient plus besoin de chercher hors d’elles-mêmes leurs raisons d’être, leur grandeur et leur félicité. »

Paul Hazard, mort en 1944, fut professeur au Collège de France et fonda la Revue de littérature comparée. Ses deux principaux livres, La Crise de la conscience européenne et La Pensée européenne au XVIIIe siècle sont désormais des classiques de l’histoire littéraire.

Pourquoi lire ce livre ? / Commentaires :

La naissance des idées des Lumières et de la lutte contre le Christianisme.

L’histoire du XVIIIème siècle, c’est toute l’histoire de la lutte du siècle contre le Christianisme, avec ses illusions et ses déceptions, par un historien sérieux qui a orienté toutes ses recherches sur cette période.

« Bientôt apparait l’accusé : le Christ. Le dix-huitième siècle ne s’est pas contenté d’une Réforme; ce qu’il a voulu effacer, c’est l’idée même d’une communication de Dieu à l’homme, d’une Révélation; ce qu’il a voulu détruire, c’est une conception religieuse de la vie. » (Extrait de la préface)

« Synthèse magistrale de l’histoire de la pensée à une époque cruciale de notre histoire. Des pages lumineuses aident à comprendre les deux siècles suivants en particulier à travers des thèmes essentiels tels : La raison – Les Lumières – Contre la religion révélée – Les progrès de l’incrédibilité – Le jansénisme – l’expulsion des Jésuites – La religion naturelle – Le droit – La morale – L’Éducation – L’Encyclopédie – Les idées, les lettres et les mœurs. »

Table des matières :

LE PROCÈS DU CHRISTIANISME
La critique universelle
Le bonheur
La raison ; les Lumières
Le Dieu des chrétiens mis en procès
Contre la religion révélée
L’apologétique
Les progrès de l’incrédulité, le jansénisme, l’expulsion des Jésuites

LA CITE DES HOMMES
La religion naturelle
Les sciences de la nature
Le droit
La morale
Le gouvernement
L’éducation
L’encyclopédie
Les idées et les mœurs

DÉSAGRÉGATION
Le devenir
Nature et raison
La politique naturelle et le despotisme éclairé
Le sentiment : unseasiness, potencia sensitiva en el ombre
Le sentiment, primitivisme et civilisation
Diderot
Les déismes : Bolingbroke et Pope
Les déismes : Voltaire
Les déismes : Lessing

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s