Catherine de Médicis – Jean-François Solnon

Publié le


catherine-de-medicis-jean-francois-solnon

Titre : Catherine de Médicis

Auteur : Jean-François Solnon

Date de sortie : 2003

Résumé / Quatrième de couverture :

Dans notre mémoire collective, Catherine de Médicis (1519-1589) a mauvaise réputation. La ruse, la duplicité, le machiavélisme auraient inspiré la politique de cette Florentine qui n’aurait répugné ni au poison ni à l’assassinat. Femme et étrangère, elle était toute désignée à la vindicte. La veuve vêtue de noir, dominant et manipulant ses fils, responsable de la Saint-Barthélemy (1572), aurait été la plus maléfique des reines de France. Le livre de Jean-François Solnon balaie la légende et brosse un portrait attachant d’une femme courageuse que les malheurs de la vie n’ont pas épargnée. Sa grande passion fut le pouvoir : elle l’exerça trente ans, au milieu des guerres civiles, toujours soucieuse de préserver l’unité du royaume et l’autorité de l’Etat, comme de rétablir l’harmonie entre les Français malgré les rivalités religieuses. En un temps d’intolérance et de fanatisme, elle fut -on l’oublie trop- farouchement attachée à la paix civile, cherchant inlassablement à réconcilier catholiques et protestants. Le pragmatisme fut son guide, la négociation sa méthode. Sans méconnaître les faiblesses et les erreurs de son héroïne, Jean-François Solnon propose l’image d’une femme de la Renaissance, ardente et volontaire, jamais abattue par les échecs, tout à la fois reine, régente, mécène et bâtisseuse.

Connu du grand public pour ses ouvrages sur la France d’Ancien Régime, Jean-François Solnon, agrégé d’histoire et docteur ès lettres, est professeur d’université, sachant allier histoire sérieuse et histoire vivante. En témoignent plusieurs de ses livres, qui ont été des succès de librairie, notamment La Cour de France (Fayard et Le Livre de Poche), Versailles (Le Rocher et Tempus), ainsi que le dernier en date, Henri III (Perrin, 2001).

Pourquoi lire ce livre ? / Commentaires :

« Un livre qui balaie la légende de la reine vêtue de noir, concoctant dans l’ombre ses poisons et une politique machiavélique. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s