Christianisme et Franc-Maçonnerie – Léon de Poncins

Publié le


christianisme-et-franc-maconnerie-leon-de-poncins

Titre : Christianisme et Franc-Maçonnerie

Auteur : Léon de Poncins

Date de sortie : 1970 (1ère édition); 1975 (2ème édition); 2010 (3ème édition)

Résumé / Quatrième de couverture :

Ceux de nos lecteurs qui se tiennent au courant des faits et gestes de l’internationale progressiste qui usurpe le nom de catholique, auront été depuis longtemps frappés par l’insistance avec laquelle les principaux chefs d’orchestre modernistes essaient de faire avaler au peuple de Dieu une énorme couleuvre : la réconciliation de l’Eglise et de la Franc-Maçonnerie.

Il convient de remercier et de féliciter Monsieur de Poncins pour l’admirable courage avec lequel, depuis bien des décennies, il fustige la Révolution sous tous ces masques ; nous applaudissons d’autant plus cette dernière volée de bois vert qu’il inflige aux fils de la Veuve que sa santé trés éprouvée rend son euvre plus méritoire encore.

L’auteur, qui s’attaque surtout aux ouvrages de Mellor, commence par en souligner les points faibles : l’admiration sans borne pour la Maçonnerie, la haine pour « l’intégrisme », la sélection soigneuse des références et des documents qui élimine d’emblée tous les témoignages gênants, qu’ils soient catholiques ou maçonniques.
La fable de Mellor est jolie quoique un peu outrée et Monsieur de Poncins la démolit d’autant plus facilement qu’il s’appuie non seulement sur les textes pontificaux ou contre-révolutionnaires, mais surtout sur des ouvrages juifs, maçonniques ou marxistes. Cet énorme faisceau de citations constituent une preuve irréfutable. Ce sont les maçons eux-mêmes qui nous crient leur haine de l’Eglise et du Dieu vivant, qui affirment l’absolue nécessité du Secret ; ce sont les écrivains juifs qui se félicitent de l’interpénétration d’Israël et de l’Ordre ; ce sont les docteurs de la gnose qui adorent Lucifer à mots à peine couverts ; ce sont les historiens maçons qui prouvent que l’Ordre est un à travers la mutiplicité des obédiences, qui le glorifient pour la paternité de la Révolution de 1789 et des suivantes ; ce sont des sources irréfutables qui prouvent la collusion communisme-maçonnerie depuis la révolution russe jusqu’aux accords de Yalta.
Il faut lire ce livre : il dépasse largement son but, et, à travers la Maçonnerie, c’est la Révolution tout entière qu’il démasque.

Christian Lagrave (Lecture et Tradition)

Pourquoi lire ce livre ? / Commentaires :

« L’influence maçonnique au cœur de l’Eglise catholique.
C’est une magistrale étude réalisée en 1969 qui aborde la question des relations entre l’Eglise et la franc-maçonnerie et plus exactement la détermination de la franc-maçonnerie de s’immiscer au cœur même de l’Eglise pour l’influencer et lui faire accepter son panthéisme. Aujourd’hui, avec le recul de 40 années, le constat est patent : la maçonnerie est parvenue à ses fins. La lecture de ce livre indispensable donne toutes les clés de cette funeste stratégie.
Une histoire de la maçonnerie, avec nombre de preuves à l’appui, ses rapports avec l’Eglise, le judaïsme, le satanisme mais aussi ses doctrines, ses influences, ses moyens d’action. A lire absolument ! »

« Ce livre (La Franc-maçonnerie d’après ses documents secrets) doit être complété par un autre titre du même Léon de Poncins, Christianisme et Franc-maçonnerie, plus récent, mais ô combien révélateur de l’histoire de nos cinquante dernières années. Sa première édition était parue en 1970 et les Editions de Chiré l’ont réimprimé en 1975, puis en 2010. Il y est démontré et exposé le mécanisme de la stratégie maçonnique et de son influence incontestable sur les origines de ce que l’on a pris l’habitude d’appeler la « crise de l’Eglise », qui, en réalité, est une entreprise de démantèlement et de destruction du christianisme, intégralement conduite et téléguidée par les francs-maçons qui, depuis plus de deux siècles, ont juré la perte de la religion catholique et de la civilisation chrétienne.
Afin de vous en convaincre (si ce n’est déjà fait), il est révélateur de prendre connaissance des chapitres suivants : La Franc-maçonnerie et l’Eglise catholique ; Les condamnations pontificales ; La révolution liturgique. 
Muni de ces deux armes de défense, vous y trouverez l’ensemble des parades et des protections nécessaires permettant de résister et de répondre aux assauts des insidieux adversaires. » (Jérôme Seguin, dans Lectures Françaises, novembre 2014)

« Dans ce gros livre, Léon de Poncins a voulu montrer que, contrairement aux affirmations de l’écrivain Alec Mellor, il ne peut y avoir de réconciliation entre le Catholicisme et la Maçonnerie. Il s’est employé à détruire l’argumentation de Me Mellor et de ses amis à l’aide des documents maçonniques qu’il cite tout en insistant sur la collusion maçonnico-bolchevique de la Révolution russe jusqu’aux accords de Yalta. Un ouvrage de référence à garder à portée de la main. » (Lectures Françaises, septembre 1976)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s