De Gaulle : La grandeur et le néant – Dominique Venner

Publié le


De Gaulle La grandeur et le néant - Dominique Venner

Titre : De Gaulle : La grandeur et le néant

Auteur : Dominique Venner

Date de sortie : 2004 (1ère édition); 2010 (2ème édition)

Résumé / Quatrième de couverture :

« À vingt ans, j’ai honni le général de Gaulle au point de vouloir le tuer. À quarante, je me serais presque pris à l’admirer. Aujourd’hui, je m’interroge.

Ce livre est le fruit de mes interrogations.
Quand j’avais vingt ans, ou plutôt vingt-cinq, dans les années les plus fiévreuses de la guerre d’Algérie, je voyais le général avec le regard furieux qu’aurait pu avoir un jeune gaulliste fanatique de l’an 40 à l’encontre du maréchal Pétain.

À quarante ans, ayant pris le recul que l’on attend de l’historien, et ne voyant sur la scène publique que des nains, la stature de cet homme disparu semblait celle d’un géant.
Ensuite, je n’ai pas cessé d’approfondir ma réflexion sur « la dernière grande figure de notre histoire ».

Durant la préparation et la réalisation de travaux qui m’ont longtemps occupé, ce personnage hors série était toujours plus ou moins présent comme une perpétuelle énigme.
Mais je me disais que si les peuples ont besoin de mythes, ils ont également besoin de vérité.
Telle est la raison de ce livre ».

Dominique Venner est écrivain et historien. Il a publié une quarantaine d’ouvrages, parmi lesquels Le Coeur rebelle, Gettysburg, Histoire critique de la Résistance, Histoire de la collaboration, Les Blancs et les Rouges, Le Siècle 1914, Histoire et tradition des Européens et, plus récemment, aux Éditions du Rocher, Ernst Jünger, un autre destin européen. Il dirige la Nouvelle Revue d’Histoire.

Pourquoi lire ce livre ? / Commentaires :

« Ce livre retrace clairement le parcours de De Gaulle et insiste sur sa mentalité perverse et calculatrice : on se doit de connaitre les faits contenus dans cet ouvrage qui dénonce les crimes odieux qu’il a commis (Brasillach, Pétain et toute l’épuration, les harkis, les pieds noirs et la liste est longue !). »

Commentaire d’un lecteur :

« La lecture de ce livre est très importante, incontournable, il porte à la réflexion, il est d’une lecture aisée, intelligent et permet de rectifier la vision mythique du général De Gaulle mais sans tomber non plus dans l’anti général systématique comme beaucoup trop d’ouvrages polémiques et par là qui manquent de rigueur historique, d’honnêteté, le parcours de l’auteur qui s’est opposé à la politique De Gaulle en Algérie ne vient pas ternir l’approche historique, oui ce livre nous conduit à nous poser des questions d’une façon général sur les hommes providentiels, les mythes historiques dont les peuples ont besoin mais comme le dit très bien l’auteur les peuples ont besoin de Vérité. »

Extrait :

« Dix années seulement séparent mai 58 et Mai 68, deux évènements de signification radicalement opposée. Le premier s’est déroulé sous une débauche de drapeaux tricolores et d’effervescence patriotique. Le second, sous une marée de drapeaux rouges et de tumulte révolutionnaire. Dans les deux cas, une fraction de la jeunesse fut l’un des acteurs décisifs. Mais en dix ans elle avait changé de visage, passant du béret de parachutiste à la tignasse gauchiste.
Le général de Gaulle était revenu aux affaires à la faveur du premier évènement. Il l’avait utilisé sans l’avoir créé. En revanche, l’évènement de Mai 68, survenant après dix ans année de pouvoir sans partage, était à bien des égards son enfant, un enfant adultérin dans lequel il ne pouvait se reconnaître. Le basculement de la France et de sa jeunesse du drapeau tricolore au drapeau rouge sous le règne du général, voilà un de ces incroyables paradoxes sur lesquels les historiens auraient dû s’interroger. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s