Les secrets de la Réserve Fédérale – Eustace Mullins

Publié le


fed

Titre : Les secrets de la Réserve Fédérale – La « London Connection »

Auteur : Eustace Mullins

Date de sortie : 1952 (édition originale américaine); 1991 (dernière édition américaine); 2010 (traduction française à partir de la dernière édition américaine)

Résumé / Quatrième de couverture :

« La plupart des gens, aux États-Unis, en Europe et dans le reste du monde, pensent que les dollars en circulation sont créés par le gouvernement américain. Que le nom de « Réserve Fédérale », mentionné sur chaque billet, désigne une administration gouvernementale. Or, il n’en est rien : la « Réserve Fédérale » est une institution privée, possédée par des banques commerciales.

Ce livre, traduit pour la première fois en français, a représenté quarante années de travail pour son auteur. C’est probablement un des ouvrages les plus importants du XX° siècle. C’est le seul livre brûlé en autodafé, par décision de justice, en Europe après 1945. C’est une enquête minutieuse, servie par l’honnêteté et la compétence. C’est, aussi et surtout, une révélation sur la manière dont fonctionne réellement le monde, depuis un siècle.

Dans ce livre vous apprendrez, entre autres choses, que : le système de la Réserve Fédérale n’est pas fédéral. En outre, il ne possède pas les moindres réserves. C’est un syndicat d’émission monétaire, dont les membres se sont octroyé le privilège exorbitant de fabriquer l’argent que vous gagnez durement. Sans ce système, il est très probable que les deux guerres mondiales n’auraient pu être ni déclenchées, ni financées.

Et surtout, vous apprendrez, que, pour citer Henri Ford, un grand capitaine d’industrie et un VRAI américain : « L’unique objectif de ces financiers est le contrôle du monde par la création de dettes inextinguibles. » Des mots qui, à l’heure actuelle, prennent une actualité brûlante… »

Pourquoi lire ce livre ? / Commentaires :

Un classique, que tout honnête homme devrait lire : voici toute l’histoire de la FED, de ses origines à ses prolongements dans l’après Seconde Guerre Mondiale. Un livre tellement explosif que dans l’Allemagne occupée par les forces étatsuniennes, au début des années 60, il fit l’objet d’un autodafé public, par décision de justice !

C’est le décryptage de l’histoire de la première moitié du XXe siècle et le rôle joué par les grands financiers internationaux.

Le livre montre les liens des Rothschild de Londres, de la Banque d’Angleterre et des maisons bancaires londoniennes avec les grandes banques new-yorkaises actionnaires de la Banque de Réserve Fédérale de New York qui contrôle tout le Système de la Réserve Fédérale.

Résumé de Diktacratie :

« Au début du XXème siècle de puissants groupes bancaires majoritairement européens ont échafaudé aux États-Unis, alors seuls dépourvus de banque centrale, une législation monétaire dans l’intérêt des grandes entreprises et fortunes, ainsi qu’une administration adéquate – et dont le public ignorerait tout!

En cet automne 1910, une poignée d’homme vont décider du sort de l’Amérique en particulier et du Monde en général via la mise en place d’une Réserve Fédérale qui ne sera de fait qu’une banque centrale. Une banque centrale censée combattre les monopoles financiers par…un monopole financier!

Il aura fallu 3 ans et l’élection du président-pantin Wilson pour promulguer officiellement la Loi de la Réserve Fédérale et attribuer ainsi tout pouvoir à une banque par le contrôle privé de la monnaie en lieu et place du contrôle public. Ou comment voler au peuple le pouvoir de battre monnaie et d’en réguler la valeur.

Le cerveau de ce projet: le Baron Alfred Rothschild – petit fils de Mayer Amschel et directeur de la Banque d’Angleterre. Le principal instigateur et bénéficiaire: Paul Warburg. Sans ce dernier, envoyé de la maison bancaire allemande Kuhn, Loeb & Co., il n’y aurait pas eu cette Loi supérieure aux lois de l’État. Ajoutez les Lazard Frères, Lehman Brothers, Goldman Sachs, la famille Rockefeller et celle de J.P. Morgan comme actionnaires privés et cardinaux (et non fédéraux comme le sous entend la dénomination de cette banque), et vous comprendrez comment depuis 1914 les destinées politiques et économiques des américains sont dirigées. Vous comprendrez surtout comment les guerres, les révolutions, les crises et les dictatures dans le Monde sont commanditées par une poignée de financiers amoraux et apatrides. »

Table des matières :

Préface de Michel Drac
Avant-propos
Introduction
Chapitre I – Jekyll Island
Chapitre II – Le Plan Aldrich
Chapitre III – The Federal Reserve Act
Chapitre IV – Le Comité Consultatif Fédéral
Chapitre V – La Maison Rothschild
Chapitre VI – La Connexion Londonienne
Chapitre VII – La Connexion Hitlérienne
Chapitre VIII – La Première Guerre Mondiale
Chapitre IX – La Crise Agricole
Chapitre X – Les Créateurs de Monnaie
Chapitre XI – Lord Montagu Norman
Chapitre XII – La Grande Dépression
Chapitre XIII – Les Années 30
Chapitre XIV – Exposé Parlementaire
Addenda
Annexe I
Biographies
Bibliographie
Index

Documents annexes (organigrammes établis par Eustace Mullins) uniquement disponibles en ligne : http://www.scriptoblog.com/index.php/component/content/article/35-actu-scripto/actualite-des-editions-le-retour-aux-sources/558-elements-en-ligne-pour-qles-secrets-de-la-reserve-federaleq

Avis :

« Le livre le plus important jamais écrit pour comprendre comment l’oligarchie bancaire domine le monde » – Alain Soral

« Un travail de recherche aussi explosif, sur un sujet aussi central, devrait au moins faire l’objet d’un débat, plutôt que d’être carrément ignoré par les professionnels de l’information » – Étienne Chouard

« Mullins démontre de façon convaincante que tous les présidents des USA depuis Woodrow Wilson ont été les laquais des banquiers » – Henry Makow

Eustace Mullins (1923-2010) fut le dernier protégé de l’immense poète américain Ezra Pound, qui lui commanda d’enquêter sur la Réserve Fédérale. Alors bibliothécaire à la Bibliothèque du Congrès des États-Unis, Mullins eut tout le loisir d’éplucher minutieusement toutes les auditions parlementaires de l’époque sur le sujet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s