Chroniques du mondialisme – Pierre Hillard

Publié le Mis à jour le


Chroniques du mondialisme

Titre : Chroniques du mondialisme

Auteur : Pierre Hillard

Date de sortie : Mars 2014 (1ère édition); Octobre 2015 (2ème édition augmentée de 9 textes)

Résumé / Quatrième de couverture :

« « Croire à l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole »
Simone Weil

Depuis plus de quinze ans, Pierre Hillard étudie l’idéologie mondialiste, il en a identifié les origines, les acteurs et les objectifs. Fort de cette expertise unique, il « décode » l’actualité dans une série de chroniques où la grille d’analyse qu’il a forgée permet de démontrer la progression implacable, dans les faits et au quotidien, du projet mondialiste. Auparavant dans un long avant-propos, il aura, en s’appuyant sur la tradition de l’église catholique, exprimé sa conviction profonde quant à la nature du combat qu’il nous invite à livrer. Oui, ce sont bien les « puissances des ténèbres » qui sont à l’œuvre et que l’humanité tout entière devra affronter en s’appuyant sur une foi retrouvée.

Pierre Hillard est docteur en science politique. »

Pourquoi lire ce livre ? / Commentaires :

L’ouvrage se compose d’articles publiés sur le site Boulevard Voltaire entre le 1er octobre 2012 et le 20 décembre 2013, d’un article datant de novembre 2003 publié sur le site Diploweb (1er chapitre du livre) ainsi que d’un long avant-propos de 22 pages daté du 31 janvier 2014.

L’avant-propos est une note de synthèse pour expliquer le cœur du mondialisme – du monde antique jusqu’à aujourd’hui – qui est l’opposition entre l’Église et la Synagogue. Cette dernière a un contre-projet pour l’humanité et celui-ci a des répercussions spirituelles et temporelles (politiques). Le mondialisme est d’abord un messianisme. Les faits matériels ne sont que la conséquence d’une mystique en arrière-fond et cette dernière repose sur les principes de la Synagogue qui s’opposent aux principes de l’Église catholique. Ce contre-projet spirituel et politique de la Synagogue s’appelle le noachisme.

Le premier chapitre, écrit en 2003, traite de la construction européenne en liaison avec la mise en place du bloc nord-américain aboutissant à la mise en place d’un marché transatlantique (sujet inconnu du grand public à l’époque).

Le livre présente une photo d’une situation actuelle qui s’accélère dans la mise en place d’une gouvernance mondiale à travers la construction européenne, le marché transatlantique, le remodelage du monde musulman, la constitution d’une union nord-américaine, les projets de monnaies nord-américaine, transatlantique et mondial, la mise en place progressive du noachisme (lois noachides instituées aux États-Unis, prière du 23 septembre 2012 appelant à l’arrivée du Messie (Mashia’h)) etc.

Accompagné de cartes inconnues du grand public en annexes.

Table des matières :

Avant-Propos
La régionalisation et l’aménagement du territoire en Europe : une révolution politique en faveur d’un partenariat transatlantique ? (2003)
Espagne et Catalogne, les préparatifs d’un divorce
Le fédéralisme européen au grand galop
Victoire de l’oligarchie
La Flandre s’émancipe en faveur d’une Europe ethnique
Les États européens se désintègrent
L’énergie pour unir l’Europe et les pays musulmans
Vers le marché transatlantique
De la dictature en Amérique
Les États-Unis en cours de désintégration
États-Unis : une bombes aux effets dévastateurs
« Printemps arabes » : qui tire les ficelles ?
Le Bottin de l’aristocratie mondialiste
Un plan sioniste contre le monde arabe ?
David Cameron : le coup de poker de l’oligarchie
Une monnaie commune aux États-Unis et à l’Union européenne ?
États-Unis/UE : ce que les médias n’ont jamais dit
Mais qui est le nouveau patron de la Banque vaticane ?
Aurons-nous affaire à un simple laïc déguisé en pape ?
Connaissez-vous le noachisme ?
Les Français l’ignorent : les think tanks sont le pouvoir
L’Alsace, véritable laboratoire de l’Empire européen
François, pape du nouvel ordre mondial ?
Le PS capitule : vers un Reich germano-européen
Jeanne d’Arc contre le nouvel ordre mondial
La City de Londres, capitale de la mafia planétaire !
L’Allemagne rêve d’une version moderne du STO
Vous ne connaissez pas le Bilderberg ? Vous avez tort !
L’économie mondiale au bord du gouffre
Le marché transatlantique, cimetière des nations
Qui connaît Joseph Retinger ?
Quand l’Église conciliaire se met au service du nouvel ordre mondial
Le « dragon chinois » va finir à l’hospice
Syrie : la Russie et l’Arabie Saoudite au bord de la rupture
Et si la guerre en Syrie faisait exploser l’économie américaine ?
Le dynamitage du monde musulman
La pauvreté gangrène l’Europe
Big Brother dans le portefeuille
L’Europe du Saint Empire germano-américain
Beppe Grillo, faux-nez du système
L’Ukraine disputée par deux empires
Tensions et rivalités en mer de Chine
La dislocation des États européens se précise
La charte européenne des langues régionales ou minoritaires : arme de destruction massive
Annexes

Textes supplémentaires de la 2ème édition :

Ukraine et mer Noire : les véritables enjeux
Après la sécession de la Crimée… Venise ?
Le marché transatlantique et la gouvernance mondiale
Manuel Valls en pleine lumière
Les élections municipales s’inscrivent dans le nouvel ordre mondial
Mouvements sécessionnistes en Europe et aux États-Unis
Le Royaume fédéral britannique ou le Royaume des Länder
L’incendie ukrainien
Mise à mort du dollar

Extraits du livre :

« Nous utilisons les termes officiels droite/gauche qui, sur le fond, n’ont pas de sens car tous issus des principes idéologiques provenant de la Révolution de 1789. Ces deux branches constituent les « deux jambes » distinctes du même fond idéologique permettant les alternances pour, finalement, toujours tendre vers la même direction : la création d’une gouvernance mondiale. »

« Cette promotion de l’ethno-régionalisme est un principe ancien. Déjà le Traité de Versailles en 1919 promouvait cet idéal de parcellisation ethnique comme l’a prouvé la magnifique thèse de Nathan Feinberg qui explique, textes officiels à l’appui, le rôle des B’nai B’rith, du président de la cour suprême de États-Unis, Louis Brandeis, en liaison avec le président Wilson pour instaurer un ordre ethnique en Europe. »

« Au cours des deux guerres mondiales, Washington et Londres se sont opposés à Berlin parce que le monde germanique voulait contrôler l’Europe à lui seul. Après avoir mis l’Allemagne au pas, les États-Unis et la Grande Bretagne ont délégué au « sergent-chef » allemand le droit de réorganiser l’Europe selon sa spiritualité politique (fédéralisme, ethno-régionalisme, gestion économique, financière…). »

Avis d’un lecteur :

« Il s’agit peut-être de son meilleur ouvrage jusqu’ici, car l’articulation qu’il opère entre les évènements géopolitiques et l’eschatologie religieuse Catholique, projette un éclairage absolument indispensable à ceux étant désireux de comprendre les finalités profondes du projet mondialiste.

L’auteur ne ménage pas sa peine, les citations sont nombreuses et documentées avec précision. Ce travail d’orfèvre sur les mécanisme de l’horlogerie mondialiste est surement appelé à devenir une référence incontournable.

Le travail de Pierre Hillard possède l’acuité, la précision, la concision et la vision unitaire d’un ouvrage de bénédictin… »

Certains esprits lobotomisés seront peut-être un peu déroutés par la lecture de ce livre mais Pierre Hillard ne fait que décrire la réalité de notre monde.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chroniques du mondialisme – Pierre Hillard »

    […] le noachisme ? » de Pierre Hillard sur Boulevard Voltaire (publié dans son livre Chroniques du mondialisme) […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s